crue d'hiver
Crue de la Marne
Avril
1983
Retours aux crues
icon COURS D'EAU
Aube, Essonne, Grand-Morin, Marne, Ornain, Saulx
icon INDICE DE GRAVITÉ icon

1 malchance sur 100 de se produire chaque année

1 / 3

Mars - Avril - Mai 1983

Trois crues rapprochées de la Marne et de ses affluents, une crue de l’Essonne

 

Cours d’eau : Marne, Grand-Morin, Ornain, Saulx, Essonne

Villes : Corbeil-Essonne, Crécy-la-Chapelle

Météorologie et hydrologie

Les mois d’avril et de mai 1983 sont particulièrement pluvieux sur le bassin de la Marne, notamment entre les 1er-9 avril, 14-17 mai, 23-26 mai. Les plus forts cumuls sont enregistrés à l’amont où on relève entre 170 à 240 mm en avril, 100 à 170 mm en mai, soit entre 1.5 à 3 fois les moyennes mensuelles. A Cirfontaines-en-Ornois, on relève 225 mm en avril (près de quatre fois la moyenne) et 222 mm en mai (près de trois fois la moyenne). A Langres, le total d’avril et mai atteint 386 mm, contre une moyenne de 128 mm et un ancien maximum enregistré à 233 mm. La hauteur des nappes et la saturation des sols vont contribuer à aggraver les conditions d’écoulement.

 

Les trains de pluies engendrent trois crues marquées sur le bassin de la Marne :

- La première, et la plus importante, a lieu du 8 au 12 avril, elle fait directement suite aux précipitations. Les débits atteignent 120 m3/s sur l’Ornain à Bar-le-Duc, 215 m3/s sur la Saulx à Vitry-en-Perthois. Le pic de crue du Grand-Morin passe à Pommeuse le 10 avril (3.04 m). Sur le secteur de Joinville et Saint-Dizier les conditions météorologiques (lame d’eau de 20 à 35 mm durant 36 h) accentuent encore la montée des eaux. La Marne atteint 510 m3/s (Q=50) à Saint-Dizier, nettement au-dessus de l’épisode de janvier 1955 (458 m3/s). Le rôle du barrage excréteur de la Marne (lac du Der) a été relativement limitée (écrêtement de 275 m3/s le 11 avril) du fait de son haut niveau de remplissage initial.

 

Fonctionnement du barrage du Der lors des crues de la Marne en mars-avril 1983
Fonctionnement du barrage du Der lors des crues de la Marne en mars-avril 1983
 

- La deuxième a lieu du 3 au 13 mai selon les secteurs. Elle est beaucoup moins marquée que la première.

- Le troisième – 26-30 mai - varie en importance selon les parties du bassin, avec en certains endroits des niveaux équivalents aux maxima du mois d’avril. Les dégâts aux cultures sont particulièrement notables.

Avec celle de décembre 1982, la crue de la Marne du printemps 1983 fait partie des dix épisodes les plus importants observés depuis 1957 à la station hydrométrique de Châlons-en-Champagne.

 

Le bassin de la Seine est également concerné, et plus particulièrement la rivière Essonne. Les précipitations du début d’année avaient déjà excédentaires jusqu’à 50% supérieures à la moyenne climatologique. Des pluies intenses affectent le bassin du 3 au 13 avril 1983. On relève 70 mm à Boigneville au cours de la période dont 35 mm le 8 avril. Le pic de crue de l’Essonne est enregistré les 14 et 15 avril. L’événement est le plus remarquable survenu au cours des trente dernières années avec des périodes de retour des débits comprises entre 50 et 100 ans sur la partie aval et supérieure à 100 ans sur l’amont. La crue se singularise notamment par la durée relativement longue de montée des eaux - environ une semaine - alors que l’origine du phénomène est un ruissellement pluvial bref et violent sur sols saturés.

Crue de l’Essonne d’avril 1983 à Corbeil-Essonnes
Crue de l’Essonne d’avril 1983 à Corbeil-Essonnes
 

 

Conséquences

Les surfaces urbaines inondées couvrent 1 300 ha au total sur le bassin Marne, dont 72 ha le long du Grand Morin et 460 ha sur la Marne francilienne. A Crécy-la-Chapelle, les eaux couvrent quelque 72 ha avec des hauteurs d’eau pouvant atteindre 60 cm (place du Marché, mairie, magasins, etc.). Le coût global des dommages s’élève à 134 M€ pour la Marne francilienne.

Vue aérienne de l’inondation de la Marne à Magenta en avril 1983
Vue aérienne de l’inondation de la Marne à Magenta en avril 1983
 

 

Sources

  1. Lang (Michel), Cœur (Denis) s. coord., Les inondations remarquables en France, inventaire 2011 pour la directive Inondations, Editions QUAE, 2014.
  2. DDE, département de la Haute-Marne. Centre d’annonce des crues, 1983.
  3. BRGM, carte de la crue (avril 1983). Plaine alluviale de la Marne entre Châlons sur Marne et Dormans, 1983.
  4. Atlas des zones inondables - Crue de la rivière Marne de 1983 entre Vitry-le-François et Epernay, 1983.
  5. Comité technique de l’eau de la région Champagne-Ardenne. Rapport. 1983.
  6. Société hydrotechnique de France, Crues exceptionnelles de l’année 1982-83, 1983.
  7. Photographies aériennes crue Marne 1983.
  8. Photographies, inondations d’avril 1983, secteur Vitry-Châlons.