Le risque inondation en Île-de-France : les 5 faits à connaître

Actualité
À l'échelle de votre famille, avec vos voisins ou au sein de votre entreprise, vous détenez les solutions les plus simples pour faire face au risque d'inondation. Voici 5 connaissances de base à avoir sur ce risque !
bureau_inonde.png

Description

 

  • En cas de crue majeure (comme en 1910), combien de Franciliens seraient touchés par des perturbations liées aux inondations ?

Aujourd’hui, environ 850 000 Franciliens vivent en zone inondable. Mais en cas de crue majeure, 5 millions de personnes pourraient être touchées à des degrés divers par les perturbations liées aux inondations. Au-delà des conséquences en zones inondées (habitations touchées, coupures d'eau ou d'électricité, problèmes sanitaires liés aux égouts, etc.), des zones non inondées seraient elles aussi fortement impactées : plus de 1,5 million de personnes pourraient être touchées par des coupures d'électricité, et 1,3 million par des coupures d'eau potable. Les services à la population (école, hôpitaux, etc.), les transports (train, métro, routes...) et les entreprises seraient aussi fortement perturbés !

Pour savoir si vous habitez ou travaillez en zone inondable, renseignez l’adresse de votre domicile ou de votre lieu de travail sur episeine.fr.

ville_inondee_bandeau.jpg

 

 

  • Au cours des 70 dernières années, 4 lacs-réservoirs ont été construits pour stocker une partie des eaux lors des crues. En janvier 2018, ces ouvrages ont permis de réduire la hauteur d’eau de la Seine et de la Marne de combien de centimètres ?

Lors de la crue de janvier 2018, les lacs ont permis de réduire la hauteur d’eau d’environ 65 cm à Paris Austerlitz et à Gournay-sur-Marne !

Situés en Bourgogne et en Champagne, ces lacs permettent de diminuer les risques d’inondation. Cependant, leur efficacité reste limitée par leur capacité de stockage (830 millions de m3) et par la localisation des pluies (en juin 2016 par exemple, ils n’ont pas pu jouer leur rôle car les précipitations se sont produites entre les lacs et Paris). Ils ne sont donc pas suffisants pour supprimer totalement le risque d’inondation par la Seine et la Marne en Île-de-France. Il faut se préparer à vivre avec ce type d’évènements !

À noter : le site pilote de la Bassée, qui sera aménagé entre l’aval de Bray-sur-Seine et la commune de Marolles-sur-Seine en Seine-et-Marne, permettra une baisse supplémentaire de la ligne d’eau de 20 à 60 cm suivant les crues et les lieux.

zouave_mesure_bandeau.jpg

 

 

  • En cas de crue majeure de la Seine, combien de temps l’eau peut-elle stagner en zone inondée ?

En cas d’inondation en Île-de-France, l’eau peut rester jusqu’à 56 jours hors de son lit habituel, comme en 1910 par exemple.

Lorsque la Seine et la Marne sont en crue, l’eau monte doucement... mais redescend aussi très lentement. On parle de cinétique lente. En plus des dégâts matériels, les sols et les fondations des bâtiments peuvent être fragilisés, car ils sont restés sous l’eau pendant plusieurs semaines. Il faut même reconstruire certains bâtiments !

Les dégâts causés par l’eau peuvent aussi en entraîner d’autres à plus long terme (fissures, infiltrations, etc.). On parle alors d’effets dominos. Le temps de retour à la normale après une crue se compte donc en mois, voire en années pour les crues majeures !

graphique_duree_crue_1910.jpg

 

 

  • À votre avis, de combien d’heures disposez-vous pour vous préparer ?

En cas d’annonce de crue, vous aurez entre 24h et 48h pour vous préparer et évacuer votre logement !

En Île-de-France, la montée des eaux et la décrue sont prévisibles jusqu’à 48 heures à l’avance. Avant l’inondation, les autorités ont le temps d’informer la population et d’alerter ceux dont les logements doivent être évacués pour qu’ils réfléchissent à une solution alternative d’hébergement.

Les habitants ont ainsi la possibilité d’anticiper (par exemple en surélevant leurs meubles et appareils sensibles) et de rassembler les objets à emporter avec eux en cas d’évacuation.
Pour vous préparer au mieux, consultez episeine.fr !

bandeau_prevision_montee_crue.jpg

 

 

  • Selon vous, les autorités pourront-elles accompagner l’ensemble de la population touchée par l’inondation ?

En cas de forte inondation, les autorités ne pourront pas aider tout le monde…

Les autorités se chargeront en priorité des personnes les plus vulnérables (isolées, âgées, handicapées…). Le reste de la population devra faire preuve d’autonomie pour faciliter l’intervention des secours.

Voici quelques bons réflexes à adopter :

- Réfléchissez au préalable à des solutions alternatives d’hébergement (chez des amis, de la famille, etc.) pour éviter d’avoir à être hébergé dans des centres d’accueil d’urgence ;

- Informez-vous régulièrement en suivant les médias officiels (préfecture, mairie, vigicrues.fr, etc.) et respectez toujours les consignes de sécurité ;

- Prévenez vos voisins et entraidez-vous avant, pendant et après l’inondation !

centre_dhebergement.jpg

 

Vous pensez avoir tout retenu ? Vérifiez-le grâce au quiz EPISEINE "l'essentiel à savoir en 5 questions", disponible en bas de page.

Quiz : l'essentiel à savoir en 5 questions