Interview d'Eric COLLARD, président de VISOV

Actualité
Eric Collard, président de VISOV nous présente son association, dédiée à l’utilisation des réseaux sociaux en gestion de crise.
eric_collard_visov_v2.jpg

Description

Pouvez-vous nous présenter VISOV en quelques mots ?

VISOV c’est l’acronyme des Volontaires Internationaux en Soutien Opérationnel Virtuel. Nous sommes une association œuvrant principalement sur l’interaction des réseaux sociaux avec la gestion des crises de sécurité civile.

Nous sommes conventionnés avec les principaux gestionnaires de crise, notamment la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du Ministère de l’Intérieur. Nous avons essentiellement des conventions avec des préfectures et des services d’incendie et de secours (SDIS), avec qui nous développons nos actions. Nous avons également une convention avec le Ministère de la transition écologique et le Ministère des affaires étrangères.

Qui sont vos bénévoles ?

VISOV ce sont des bénévoles qui viennent de tous les horizons. Certains sont déjà dans le milieu de la sécurité civile, en étant sapeurs-pompiers, secouristes radio-amateurs dans des associations agréées de sécurité civile. Ce sont aussi et surtout des citoyens qui ont envie, au travers des réseaux sociaux, de porter assistance ou d’accompagner la population et les gestionnaires de crise.

Comment fonctionne votre association concrètement ?

Le fonctionnement de base c’est une veille quasi permanente des réseaux sociaux par les bénévoles. Ils sont chargés de faire remonter des alertes en fonction de ce qu’ils peuvent détecter. Ces alertes peuvent nécessiter une activation de VISOV pour mobiliser des bénévoles dédiés au suivi de la crise.  Nous appelons cela une ESOV (équipes en soutien opérationnel virtuel).

L’autre canal de déclenchement passe par des conventions passées avec des gestionnaires de crise. Il s’agit principalement des préfectures ou des SDIS qui vont nous demander un renfort pour réaliser une veille sur les réseaux sociaux.

Si une commune veut bénéficier des services de VISOV, comment doit-elle s’y prendre ?

Compte-tenu du nombre de communes en France, il nous est impossible de conventionner avec chacune d’entre elle. Cela ne veut pas pour autant dire que nous ne pouvons pas leur venir en aide.

En situation de crise, nous pouvons être amenés à prendre contact, grâce aux réseaux sociaux, avec la ou les communes concernées. Nous pouvons ainsi prendre contact pour avoir des compléments d’informations.

Nous pouvons également relayer les messages qu’elles postent sur les réseaux sociaux. En cas d’activation d’un plan communal de sauvegarde, nous pouvons prendre contact pour connaitre les modalités d’évacuation ou les lieux d’hébergement d’urgence par exemple. L’objectif est de pouvoir diffuser l’information à la population qui n’y aurait pas forcément eu accès pour des raisons diverses.

facebook-visov.png
© VISOV - Facebook
 

Comment puis-je devenir bénévole ?

Sur notre site internet, visov.org, vous pouvez trouver un formulaire de contact sur lequel vous pourrez vous présenter. Une fois ce formulaire complété, nous allons prendre contact avec vous et vous demander un petit exercice de veille de réseaux sociaux pour voir la plus-value que vous pouvez apporter en termes de connaissance sur la veille.

Nous attendons de nos bénévoles qu’ils aient déjà une affinité avec les réseaux sociaux au moment de leur candidature. Nous allons ensuite les mettre en situation en leur présentant un évènement réel et en leur demandant de faire des recherches pour faire remonter les informations pertinentes. L’objectif est d’évaluer leurs capacités en termes de veille. Ensuite, en interne, nous pourrons également proposer à nos bénévoles des formations et un accompagnement plus spécifique pour peaufiner certaines compétences.

Nous allons également demander au potentiel bénévole d’expliciter ses motivations. Après, si la personne est retenue, l’intégration se fait simplement. Le bénévole intègre l’association et bénéficie d’un système de tutorat. VISOV c’est une association avec un fonctionnement un peu particulier puisque nous échangeons quasi exclusivement via un système de messagerie instantanée. Le fonctionnement d’une association sous cette forme peut être un peu déstabilisant au début. Nous avons donc mis en place un accompagnement pour aider au mieux les bénévoles nouvellement arrivés.

Pour un bénévole, quel genre d’investissement est demandé ?

Nous sommes dans l’expression pure du bénévolat où l’on privilégie un investissement qualitatif. En cas d’activation, un bénévole peut être présent une demi-heure, une heure ou toute une nuit. C’est le cadre d’astreinte de l’association qui fait au mieux avec les personnes qui sont disponibles pour répartir les missions. Nous avons des bénévoles qui sont très disponibles et d’autres qui le sont moins. La gestion se fait au cas par cas selon les évènements. Nous ne connaissons pas par avance les moments d’activation, leur nature, ni leur durée puisque les crises, par essence, ne sont pas planifiées. Nous avons donc besoin de différents profils.

Vous pouvez retrouver VISOV sur les réseaux sociaux sur Twitter, Facebook et Instagram !

Eric Collard est bénévole et président de VISOV, les Volontaires Internationaux en Soutien Opérationnel Virtuel.