Idée reçue n°4 : En 2016 et 2018, la Seine a connu des crues exceptionnelles.

Actualité

Description

L’Ile-de-France a connu deux crues importantes : celle de juin 2016 et celle de janvier 2018.
La crue de juin 2016, par sa rapidité et du fait de la période de l'année où elle est survenue (au printemps), a beaucoup surpris. Le mois de mai 2016 a été le plus arrosé depuis 1960, ce qui a saturé les sols en eau. Sur la Seine, cette crue est rare pour la saison, mais elle n’a pas été d’une ampleur exceptionnelle : elle a atteint 6,10 m à l’échelle d’Austerlitz contre 7.32m en 1924 et 8,62 m en 1910.

Par contre, cette crue a bien été exceptionnelle sur un affluent de la Seine appelé le Loing. À Nemours par exemple, les niveaux atteints en 2016 (4,60 mètres) ont même été bien supérieurs à la crue centennale de janvier 1910 (4.25 mètres).

Le bassin de la Seine et ses affluents
Le bassin de la Seine et ses affluents
 

 

En 2018, la crue de la Seine a été plus importante que celle de 2016, mais sa hauteur a été réduite d’environ 65 cm à Paris Austerlitz (et 75cm à Gournay sur Marne sur la Marne) grâce au stockage d’une grande quantité d’eau par les 4 lacs réservoirs situés en amont du bassin.

: localisation des 4 lacs-réservoirs de l’EPTB Seine Grands Lacs et du projet de la Bassée
Localisation des 4 lacs-réservoirs de l’EPTB Seine Grands Lacs et du projet de la Bassée
 

 

Comme ce fut le cas par le passé, la Seine pourra donc connaître à l'avenir des crues plus importantes que celles de 2016 et 2018.