L'équipe EPISEINE

Les kits "balade urbaine" pour Paris et les Hauts-de-Seine sont enfin disponibles !

Vous souhaitez tester une nouvelle manière de sensibiliser un groupe d’habitants, d’élus, de jeunes ou d’entreprises au risque d’inondation ? Le kit "balade urbaine" est fait pour vous !

Parler des inondations à ses concitoyens, ses collègues ou ses admnistrés n'est pas toujours facile. Et pourtant, de nombreux franciliens souhaitent en savoir plus sur un risque qui pourrait toucher très durement leurs lieux de vie.

Avec nos partenaires, nous avons testé à de nombreuses reprises la balade urbaine, un format convivial et trés apprécié. Nous avons construit avec des associations un kit qui facilite grandement son organisation. D'abord pensé pour le Val-de-Marne, le kit est désormais disponible pour les territoires de Paris et des Hauts-de-Seine.

Sans être un spécialiste du sujet, ce kit vous aide à organiser et animer une balade sur votre territoire. Il contient 3 éléments :

  • Des fiches discours détaillées et illustrées pour vous permettre de comprendre les messages clefs à transmettre lors de la balade,
  • Des planches pédagogiques pour illustrer vos propos et faciliter la compréhension de notions parfois complexes pour des non-initiés comme le bassin versant, l’inondation par remontée de nappes, le rôle des différents acteurs dans la gestion de crise…,
  • Un carnet dispensant quelques conseils pratiques avant de se lancer dans l’animation d'une balade, les thématiques à aborder en fonction des arrêts sélectionnés et plusieurs tracés de balades ayant déjà été testés à Paris et dans les Hauts-de-Seine.

Si vous n'êtes pas très à l'aise sur la thématique, EPISEINE propose en complément des formations gratuites chaque année sur ce sujet.

formation EPISEINE "apprendre à animer une balade urbaine" - session  2019.jpg
Formation EPISEINE "apprendre à animer une balade urbaine" - session 2019
 

 

Enfin, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir les fichiers modifiables des kits.

Illustration du kit pédagogique de la balade en Val-de-Marne
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Type d'article: 
Documents: 
kit balade Paris.zip
kit balade Hauts-de-Seine.zip

Habitant/entreprise : quelle indemnisation en cas d'inondation ?

Lorsqu'une inondation est considérée comme catastrophe naturelle, les dommages causés sont couverts par un régime spécifique.

Habitant.e ou gérant.e d'entreprise, lorsqu'une inondation survient, chacun.e se tourne vers son assureur en espérant que les dommages causés par l'eau seront indemnisés.

En collaboration avec la FFA (Fédération Française de l'Assurance) et la MRN (Mission des Risques Naturels), nous avons conçu deux fiches illustrées pour vous expliquer simplement le régime spécifique Catastrophe Naturelle.

Ces documents vous permettront de mieux comprendre les modalités de couverture de l'assurance, les franchises appliquées, les délais d'indemnisation ou encore les bonnes pratiques pour être sûr.e d'être correctement indemnisé.e suite à une inondation.

 

indemnisation catastrophe naturelle-habitant.e
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Sources: 

Un guide complet réalisé par la MRN est également disponible

Vous pouvez également consulter le site de la FFA : https://www.ffa-assurance.fr/infos-assures/assurance-des-catastrophes-naturelles

Catégorie: 
Type d'article: 
Documents: 
Fiche assurance entreprise
Fiche assurance habitant.e

Paris qui sauve : le succès de la sandbox Episeine

Pour la deuxième année consécutive, la ville de Paris organisait l’événement Paris qui sauve les 30 et 31 mars 2019.

Cet événement était l’occasion de proposer près de 40 ateliers et une quinzaine de conférences autour de la santé et du secours sur le parvis de l'hôtel de ville de Paris. Plusieurs milliers de franciliens et quelques touristes ont pu, notamment, s’initier aux gestes qui sauvent, participer à des jeux et ateliers autour de la nutrition, mais aussi s’informer sur le risque inondation en Ile-de-France grâce au stand Episeine, qui disposait de différents outils aussi pédagogiques qu’interactifs. Tandis qu’une grande carte au sol permettait de repérer si son domicile se trouvait en zone inondable, la maquette sandbox offrait l’opportunité de créer une inondation et d’en mesurer les conséquences.
Adultes et enfants présents sur le stand d’Episeine ont montré un fort intérêt pour la thématique de prévention des inondations, que ces derniers se situent en zone inondable ou qu’ils soient touchés de plus loin, dans une démarche de solidarité.

paris_qui_sauve.jpg
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Type d'article: 

PLOUF itinérant : une nouvelle manière de former les jeunes parisiens au risque inondation

A l’occasion de la 6e édition de PLOUF, événement annuel de sensibilisation des enfants au risque inondation porté par la Préfecture de Police, une version itinérante a fait son apparition en 2019.

Le 28 janvier, près de 120 élèves d’une école parisienne ont notamment participé à un quizz animé par l'équipe Episeine, leur permettant de s’informer sur le risque inondation en Ile-de-France de manière aussi pédagogique que ludique !

Ainsi, à travers l'adaptation du jeu de société  "Crue et d'eau", les écoliers ont appréhendé cette problématique et ses conséquences à l'échelle de leur logement, de leur famille et de leur ville. Ils ont également appris les comportements à adopter avant, pendant et après l'inondation. Une remise de prix a clôturé ces ateliers et récompensé les 12 gagnants.

Ensemble, la Préfecture de Police, l’EPTB Seine Grands Lacs, le Rectorat de Paris, l’IFFORME et Veolia continuent de mobiliser leurs expertises respectives pour familiariser les jeunes franciliens au risque inondation.

Une nouvelle journée PLOUF itinérant est d'ailleurs déjà prévue le lundi 15 avril 2019 dans une école du 13e arrondissement de Paris.

L'évènement PLOUF annuel revient du 17 au 19 juin 2019 sur le parvis de la Préfecture de Police (Île de la Cité - Place Louis Lépine), permettant de sensibiliser encore davantage de jeunes parisiens.

À cette occasion, l'équipe Episeine proposera une animation autour de sa sandbox, un bac à sable en réalité augmentée.

plouf_itinerant_3
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Type d'article: 
Documents: 
Quiz Crue et d'eau -PLOUF itinérant 2019

Avec le jeu en ligne "à votre sac, prêt ? partez !", découvrez ce qu'il faut emporter en cas d'évacuation

Si vous aussi, vous pensez qu’en cas d’inondation, les objets qui vous seront le plus utile sont votre maillot de bain et vos lunettes de plongée, faites le test !

Une inondation est annoncée par les autorités, il faut évacuer votre logement pour plusieurs semaines : que faut-il emporter prioritairement avec vous ?

 

 

 

 

 

 

sac_ok
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Sous-catégorie: 
Type d'article: 

Vidéo : découvrez pourquoi les crues de la Seine et de la Marne sont uniques.

65 % des Franciliens pensent que le premier geste à faire en cas d’inondation de la Seine est de se mettre à l’abri en hauteur… Ce comportement n’est pourtant pas adapté. On vous explique pourquoi en vidéo.

Les crues torrentielles du Sud de la France, régulières et dévastatrices, font souvent la une de l’actualité nationale. À cette occasion, les médias rappellent les bons comportements à adopter pour éviter les accidents : se réfugier dans les étages, ne pas aller chercher ses enfants à l’école, ne pas descendre dans les parkings pour récupérer sa voiture…De nombreux Franciliens considèrent ainsi qu’en cas de crue en Ile-de-France, la situation est identique et qu’il convient d’adopter les mêmes comportements...

 

Pourtant, les crues de la Seine et de la Marne sont caractérisées par une cinétique lente, ce qui signifie que les populations ont jusqu’à 3 jours pour s’y préparer et évacuer leur logement. Cela signifie également que l’eau reste bien plus longtemps sur notre territoire et que ses effets se font ressentir sur plusieurs mois voire plusieurs années, notamment au niveau des réseaux.

 

Parce que ce phénomène n’est pas toujours simple à expliquer pour les non-experts du risque inondation, EPISEINE a réalisé pour vous une première vidéo grand public intitulée :

« Qu’est-ce qu’une crue à cinétique lente et quelles sont ses conséquences ? ».

 

N’hésitez pas à la partager auprès de votre réseau, lors de vos prochaines sessions de sensibilisation ou à nous demander le fichier MP4 pour l’intégrer à votre site web.

 

Deux nouvelles vidéos sont en cours de réalisation et vous seront transmises avant l'été 2019 !

 

Vidéo crue à cinétique lente
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Sous-catégorie: 
Type d'article: 

La gouvernance de la prévention du risque d’inondation

L'essentiel à savoir concernant l'organisation de la prévention des inondations en France et sur le territoire francilien.

Suite aux inondations catastrophiques qui ont frappé l’Europe au cours des dernières décennies (débordements de l’Oder et de la Vistule en Pologne en 1997, débordements de la Vltava en République Tchèque en 2002, débordements du Rhône en 2003 en France, etc.), la Commission européenne  a adopté la directive 2007/60/CE, dite directive inondation.

En établissant un cadre global pour l’évaluation et la gestion des risques d’inondation, la directive vise à réduire les conséquences négatives sur la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique liées aux inondations.

Elle fixe un calendrier avec un cycle de révision tous les six ans en cohérence avec celui de la directive cadre sur l’eau. Chaque cycle se décompose en trois phases successives :

  • une phase d’évaluation des risques (Evaluation Préliminaire des Risques (EPRI)),
  • une phase de planification (Plan de Gestion du Risque Inondation (PGRI))
  • une phase d’action (Stratégie Locale de Gestion du Risque d’Inondation (SLGRI) et Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI)).

La transposition de la directive inondation en droit français en 2010 a été l’opportunité d’une rénovation de la politique nationale de gestion du risque d’inondation. Elle s’accompagne désormais d’une Stratégie Nationale de Gestion du Risque d’Inondation (SNGRI), déclinée à l’échelle de chaque grand bassin hydrographique par un Plan de Gestion du Risque Inondation (PGRI).

Les Stratégies Locales de Gestion du Risque Inondation (SLGRI) viennent préciser, pour chaque Territoire à Risque Important d’inondation (TRI), des objectifs et des mesures qui seront déclinées et mises en œuvre de manière concrète au sein de Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI).

La Stratégie Nationale de Gestion des Risques d'inondation (SNGRI)

Issue d’une consultation nationale auprès du grand public, la SNGRI vise à assurer la cohérence des actions menées sur l’ensemble du territoire national. Elle s’appuie sur trois grands objectifs :

  • augmenter la sécurité des populations exposées
  • stabiliser sur le court terme, et réduire à moyen terme, le coût des dommages liés aux inondations
  • raccourcir fortement le délai de retour à la normale des territoires sinistrés.

Partant du constat que près d’un français sur 4 et un emploi sur 3 sont exposés au risque d’inondation (chiffres de l’EPRI réalisée en 2012), cette stratégie affiche l’ambition nationale de poursuivre et renforcer la mise en œuvre d’une politique de prévention des risques globale et partagée par tous les acteurs concernés. Elle est caractérisée par la volonté de renforcer l’implication des acteurs de la prévention des inondations, en coordination avec ceux de la gestion de l’eau et de l’aménagement du territoire.

Elle a été arrêtée par les ministres de l'Ecologie, de l'Intérieur, de l'Agriculture et du Logement le 7 octobre 2014.

Le Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI)

Le PGRI est construit autour de quatre objectifs et de 63 dispositions s’y rapportant. Trois de ces objectifs sont issus de la SNGRI, le quatrième est transversal :

  • Objectif 1 : Réduire la vulnérabilité des territoires
  • Objectif 2 : Agir sur l’aléa pour réduire le coût des dommages
  • Objectif 3 : Raccourcir fortement le délai de retour à la normale des territoires sinistrés
  • Objectif 4 : Mobiliser tous les acteurs pour consolider les gouvernances adaptées et la culture du risque

Le PGRI a une portée juridique et s’impose dans un rapport de compatibilité aux programmes et décisions administratives prises dans le domaine de l’eau (actes de police de l’eau, contenu des schémas d’aménagement et de gestion des eaux), aux décisions relatives à la gestion du risque d’inondation (plans de prévention des risques d’inondation, programme d’actions de prévention des inondations) et aux documents d’urbanisme (Schéma directeur de la région Île-de-France, Schémas de cohérence territoriale, plans locaux d’urbanisme et cartes communales).

Le PGRI 2016-2021 du bassin Seine-Normandie a été arrêté le 7 décembre 2015 par le Préfet coordonnateur du bassin. Son application est entrée en vigueur à partir de sa date de publication au Journal Officiel, le 22 décembre 2015.

Sur notre bassin, le PGRI Seine-Normandie fixe des objectifs pour l’ensemble du territoire et des objectifs spécifiques aux 16 territoires reconnus comme à risques d’inondation jugés les plus importants (TRI). Ils concernent 376 communes qui rassemblent 70 % de la population et 72 % des emplois exposés au risque sur le bassin.

 

Carte des TRI sur le bassin Seine Normandie

Carte des TRI sur le bassin Seine Normandie

Recouvrant des enjeux d’ampleur nationale voire européenne, le TRI de la « métropole francilienne » est considéré comme le plus important en France.

Les Stratégies locales de gestion du risque d'inondation (SLGRI)

Les  SLGRI constituent le maillon le plus fin de la politique de gestion du risque d’inondation. Elles sont la déclinaison locale de la directive inondation à l’échelle des TRI.

Elles sont élaborées en association avec les parties prenantes de la gestion du risque inondation qui composent le TRI (collectivités, associations, opérateurs de réseaux, entreprises, services de l’Etat,…). Elles définissent :

  • un diagnostic partagé de l’état de la gestion du risque d’inondation à l’échelle du TRI,
  • des objectifs (en déclinaison du cadre fixé par le PGRI et la SNGRI) jugés prioritaires,
  • des mesures qui permettent d'y répondre.

Le TRI de la métropole francilienne comprend 160 communes directement soumises à l’aléa ou à des fragilités du réseau électrique causées par l’inondation, réparties sur les axes Seine, Marne et Oise, s’étendant sur les huit départements de la région Île-de-France.

 

Les communes TRI du périmètre de la SLGRI de la métropole francilienne

Les communes TRI du périmètre de la SLGRI de la métropole francilienne

Du fait de cette spécificité, et afin de permettre une homogénéité de l’action, l’État (Préfecture de Police-SGZDS/Préfecture de Région-DRIEE) pilote la SLGRI à l’échelle de ce TRI.

Néanmoins, au regard des nombreux enjeux et pour respecter le principe de subsidiarité, l’Etat a découpé le TRI en 3 Comités territoriaux et a confié leur animation à des collectivités territoriales :

  • Le Comité territorial Oise animé par le Syndicat des berges de l’Oise, appuyé par l’EPTB Entente Oise-Aisne,
  • le Comité territorial Seine-aval animé par le SMSO (Syndicat mixte d'aménagement, de gestion et d'entretien des berges de la Seine et de l'Oise),
  • le Comité territorial Seine-amont animé par l’EPTB Seine Grands Lacs.

 

Les 3 comités territoriaux du TRI de la métropole francilienne
Les 3 comités territoriaux du TRI de la métropole francilienne
 

En complément de ces 3 Comités territoriaux, l’Etat pilote et anime, à l’échelle régionale et en partenariat avec les acteurs concernés :

  • un Comité scientifique permettant de faire le lien entre les travaux des comités et de la communauté scientifique en matière de recherche sur le risque et l’amélioration de la connaissance ;
  • un Comité économique qui est d’ampleur régionale, ayant vocation à se pencher sur la question de la vulnérabilité des activités économiques, sa réduction, et l’autonomisation face au risque ;
  • plusieurs groupes de travail comprenant des acteurs plus techniques, pouvant se réunir de manière un peu plus souple, pour travailler sur des sujets tels que la conception de quartiers résilients, la gestion des déchets, l’assainissement et la gestion des établissements de santé et  médico-sociaux.
Gouvernance pour l’élaboration de la stratégie locale du TRI « métropole francilienne »

 

 

L’animateur de chaque Comité territorial siège dans les instances au niveau régional et s’assure que les enjeux locaux exprimés dans le cadre des réunions du Comité territorial soient bien pris en compte. Dans le même esprit, les résultats des travaux d’ampleur régionale sont également relayés dans les instances locales.

La SLGRI de la métropole francilienne a été approuvée le 22 décembre 2016, pour une période de 6 ans. Contrairement au PGRI, la SLGRI n’a pas de portée juridique.

Les Programmes d’Actions de prévention des Inondations

Les SLGRI ont vocation à se concrétiser dans le cadre de PAPI. Outil de contractualisation entre les collectivités territoriales et l’État, chaque PAPI doit répondre à un cahier des charges spécifique pour être labellisé par l’Etat. Les PAPI sont constitués d’un certain nombre d’actions qui doivent être cohérentes à l’échelle du bassin de risque et équilibrées entre les 7 axes suivants :

  •  amélioration de la connaissance et de la conscience du risque,
  • surveillance, prévision des crues et des inondations,
  • alerte et gestion de crise,
  • prise en compte du risque d’inondation dans l’urbanisme,
  • réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens,
  • ralentissement des écoulements,
  • gestion des ouvrages de protection hydrauliques.

Les actions sont portées par des maîtres d’ouvrages (syndicats, communes, conseils départementaux, EPTB, etc.) qui se sont engagés officiellement dans ce dispositif et qui peuvent, suite à la labellisation du programme, solliciter des subventions auprès de différents organismes (dont le Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs (FPRNM) aussi appelé « fonds Barnier », ), les Régions, le Fond européen de développement régional (FEDER), etc.) pour obtenir des co-financements et ainsi faciliter la mise en œuvre de leurs actions.

Il existe deux types de PAPI :

  • Le PAPI d’intention s’adresse au porteur qui doit d’abord mener des études, réfléchir à la gouvernance à mettre en place, déterminer les actions à mettre en œuvre…
  • Le PAPI complet s’adresse au porteur qui dispose d’une connaissance suffisante du territoire. Il dispose donc déjà d’un diagnostic étoffé ainsi que d’une stratégie déclinée en programme d’actions. Il peut néanmoins avoir un besoin de quelques études complémentaires qui seront inclues dans le PAPI complet.
Articulation entre les différents dispositifs PGRI/SLGRI/PAPI
Articulation entre les différents dispositifs PGRI/SLGRI/PAPI
 

 

Carte des TRI sur le bassin Seine Normandie
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Type d'article: 

Utiliser l’humour pour sensibiliser

Utiliser l’humour pour sensibiliser les populations au risque d’inondation : les Canadiens l’ont fait et c’est plutôt réussi !

Il est souvent reproché aux acteurs chargés de la sensibilisation de communiquer de manière trop anxiogène, ce qui peut provoquer des stratégies d’évitement ou déni de la part des populations. Les Canadiens misent sur l’humour pour faire passer leurs messages et on trouve ça très réussi.

L’équipe EPISEINE a donc décidé de partager ces deux vidéos des « Têtes à claques » avec vous.

Enjoy !

Et n’hésitez pas à nous donner votre avis sur la question en likant cet article ou en rédigeant un petit commentaire.

Vidéo têtes à claques inondation Canada
Public(s) cible(s): 
Risque(s): 
Localisation(s): 
Profil: 
Catégorie: 
Type d'article: 

SNCF Réseau face au risque d’inondation

En région Ile-de-France, comme sur d’autres territoires, le réseau SNCF est vulnérable au risque d’inondation.

Un réseau francilien très vulnérable

Le réseau ferré s’est développé historiquement le long des cours d’eau, ces zones présentant des terrains plats permettant de faciliter la construction des voies de chemin de fer.

La région Ile-de-France constitue le point de rencontre d’importants cours d’eau (la Seine, la Marne, l’Oise, etc.) et présente un réseau extrêmement dense (6200 trains circulent sur un réseau de 12 080km de voie et 3 millions de franciliens empruntent chaque jour 14 lignes SNCF).

Un plan d’actions pour limiter les dégâts

Pour limiter les dégâts potentiels causés par les inondations de la Seine et de ses affluents, la SNCF s’est doté de plans de continuité d’activité appliqués progressivement en fonction de la montée du niveau des eaux (veille renforcée, mobilisation d’agents, fermeture de bouches d’aération, mise en place de batardeaux, arrêt de la circulation, déplacement d’infrastructures, etc.).

Ces plans d’actions ont deux objectifs principaux :

  • assurer la sécurité des personnes et permettre autant que possible la poursuite de l’exploitation,
  • protéger le réseau et ses infrastructures pour une reprise plus rapide de son activité après la décrue.

La fermeture du RER C lors des crues de la Seine

Le RER C traverse Paris en longeant la Seine. La ligne se situe au niveau du fleuve ce qui la rend très vulnérable à la montée des eaux et à la remontée de nappe.

Dès que la Seine atteint 5 mètres à l’échelle de Paris Austerlitz, SNCF Réseau ferme les bouches d’aération du tunnel et se voit dans l’obligation d’arrêter la circulation du tronçon central du RER C.

Les raisons de la fermeture du RER C ©SNCF
Les raisons de la fermeture du RER C ©SNCF
 

 

En 2016 comme en 2018, le niveau de la Seine ayant dépassé les 5 mètres à Paris Austerlitz, le tronçon central du RER C a été fermé.

Les équipes de la SNCF étaient pleinement mobilisées.

RER C fermé à cause de la crue ©LeParisien - Matthieu De Martignac
Sous-catégorie: 
Type d'article: 

Inondations dans l'Aude

Les inondations dans l’Aude coïncident avec notre campagne de sensibilisation aux risques d’inondation en Ile-de-France : EPISEINE suspend la campagne en cours, par solidarité avec les victimes et leurs proches.

Ce lundi 15 octobre 2018, les inondations tragiques de l’Aude ont malheureusement coïncidé avec le lancement d’une campagne de sensibilisation aux risques d’inondation en Ile-de-France par EPISEINE. Par respect pour les victimes et leurs proches, nous l’avons bien entendu aussitôt suspendue considérant que son ton n’était pas approprié aux circonstances.

En Ile-de-France, les crues lentes de la Seine et de la Marne ne sont pas de même nature que les inondations rapides et violentes du Sud de la France.

Elles n’en sont pas moins catastrophiques par leur ampleur et leur durée, et c’est bien pour minimiser leurs conséquences qu’EPISEINE s’est fixé trois objectifs prioritaires :

  • Préparer les Franciliens à la survenue d’une crue majeure par la Seine et par la Marne,
  • Faire apprendre par le plus grand monde les comportements et les gestes qui sauvent,
  • Promouvoir la solidarité entre voisins.

Au lendemain de cet épisode dramatique, le slogan d’EPISEINE reste particulièrement d’actualité : Serez-vous prêt pour la prochaine inondation ?

Logo EPISEINE noir et blanc
Risque(s): 
Localisation(s): 
Catégorie: 
Type d'article: