Vulnérabilite du système d’assainissement face à une crue majeure

2015
Référent(s)
Amélie SAINT GERMAIN
Sheila ABOULOUARD
Organisme(s) Pilote(s)
SIAAP
Retour d'expérience

Vulnérabilite du système d’assainissement face à une crue majeure

Réduction des risques

Contexte et objectif

L’agglomération parisienne est fortement exposée aux inondations par débordement de la Seine et de ses affluents. Depuis l’adoption en 2007 de la directive « inondation », la stratégie de gestion d’une crue majeure évolue. Il en résulte des attentes nouvelles vers les gestionnaires de réseau,  dont ceux d’assainissement.
On passe ainsi de mesures de prévention à une stratégie plus complète de gestion des risques (i.e. mesures de prévention – l’avant –, mesures de protection – le pendant –, et mesures de retour à la normale – l’après –). Par ailleurs, la directive inclut la prise en compte de scénarios à risques faibles (temps de retour : 1 000 ans), qui n’étaient pas envisagés auparavant.


Suite à l’adoption en 2014 de la stratégie nationale de gestion du risque inondation, les stratégies locales, dont celle de l’axe Seine en région parisienne, sont en cours d’examen. Il en ressort une attention accrue au fonctionnement du système d’assainissement, afin :

  • de ne pas aggraver les conséquences d’une crue majeure,
  • d’être interrompu le moins longtemps possible,
  • d’être remis en service très rapidement après la décrue.

Notre approche actuelle du risque de crue est principalement orientée sur la protection des équipements, elle doit évoluer pour répondre aux attentes indiquées ci-dessus. Notre stratégie doit viser davantage la réduction des vulnérabilités et les actions préventives de préservation des équipements essentiels pour accélérer une remise en service après la décrue, même en conditions dégradées. Cela s’accompagne d’une préparation à la crise pour maintenir des capacités opérationnelles adaptées.


Une bonne connaissance de l’ampleur des conséquences d’une crue majeure sur le système de l’assainissement francilien est un préalable pour mener à bien ces actions.  Ce travail sera mené en étroite collaboration avec les autres gestionnaires du réseau d’assainissement de la zone SIAAP et en lien avec les gestionnaires de réseaux d’énergies, de communications, de voiries, du fait des fortes interactions entre ces différents réseaux.

Cette étude vise les objectifs suivants :

  • Approfondir nos connaissances hydrauliques de l’impact de la crue sur le fonctionnement global du système
  • Mieux évaluer les impacts sur l’assainissement
  • Elaborer une vision partagée du fonctionnement du système d’assainissement en situation de crue
  • Tester l’effet d’aléas supplémentaires comme la pluie
  • Anticiper la décrue

Méthodologie

  • Phase 0 : partage connaissance entre gestionnaires de l’assainissement / concertation pour rédaction du CCTP
  • Phase 1 : état des lieux
  • Phase 2 : identification des zones vulnérables via une modélisation 2D couplée rivière/réseaux d’assainissement
  • Phase 3 : étude technico-économique

Moyens

  • Sollicitation prestataire privé pour réalisation de l’étude
  • Concertation active des services fonctionnels et opérationnels du SIAAP et de ses partenaires institutionnels.
  • Possibilité de solliciter le fonds Barnier dans le cadre du PAPI (% inconnu à l’heure actuelle)

Retours d'expériences similaires