Etude et mise en œuvre de solutions de protection des stations locales de gestion du réseau d’assainissement face aux crues exceptionnelles de rivière

2003
Collectivités
Agents
Référent(s)
Organisme(s) Pilote(s)
Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Retour d'expérience

Etude et mise en œuvre de solutions de protection des stations locales de gestion du réseau d’assainissement face aux crues exceptionnelles de rivière

Réduction des risques

Contexte et objectif

Le Département de Seine-Saint-Denis a mis en place une gestion centralisée des flux s’écoulant dans les réseaux d’assainissement. A cette fin, le réseau est équipé de stations locales qui permettent de surveiller les écoulements (stations de mesure) et d’agir sur les flux (vannes, stations de pompages, bassins de rétention …).
Une vingtaine de ces stations se trouvent en zone inondable en cas de crue de la Marne ou de la Seine. Elles ne seront pas forcément opérationnelles en période de crue mais il est important qu’elles ne soient pas dégradées par la crue afin de pouvoir assurer leur remise en service dès que possible lors de la décrue.

L’objectif de l’action est de définir les solutions qui permettront de réduire la vulnérabilité des stations locales et de les remettre progressivement en service dès que possible.

Méthodologie

La crue de référence retenue pour cette action est la crue de 1910. Les stations locales concernées sont soit dans la zone de submersion directe pour la crue de référence, soit dans les zones inondables par propagation de la crue dans les réseaux d’assainissement.
Chaque station locale ainsi repérée a fait l’objet d’une visite avec les agents en charge de leur entretien. Les locaux ont été inspectés de manière à détecter tous les points par lesquels les eaux de Marne ou de Seine seraient susceptibles de pénétrer dans les locaux et de les noyer partiellement ou totalement.
Suite à ces visites, des solutions de réduction de la vulnérabilité ont été définies avec pour objectif de préserver au maximum les locaux, équipements électriques et automates. Dans certains cas, il peut être moins couteux d’accepter le noyage d’équipements plutôt que d’en assurer la protection, sauf si ces équipements sont essentiels à la gestion du réseau d’assainissement dès la décrue.
Cette démarche a été formalisée avec notamment des préconisations générales sur la protection des locaux et une fiche détaillée par station locale.
Les travaux ont ensuite été réalisés progressivement sur plusieurs années.

Recommandations

La qualité du repérage des points d’entrée éventuels d’eau est essentielle. L’association et l’implication des agents chargés de l’exploitation des ouvrages en est un facteur clé.

Moyens

Action menée en régie pour la mise en œuvre des actions.

Retours d'expériences similaires